Le système « Licence Master Doctorat » LMD critiqué par les étudiants, le gouvernement ferme le campus

UL

Le gouvernement a décidé de fermer l’Université de Lomé à compter de vendredi, en raison des manifestations d’étudiants observées ces derniers jours sur le campus.

Des étudiants ont été dispersés jeudi à coups de gaz lacrymogènes par des forces de l’ordre au moment où ils tentaient d’organiser une Assemblée générale pour dénoncer le nouveau système « Licence Master Doctorat » (LMD).

Le mouvement a démarré mercredi où quatre étudiants ont été brièvement interpellés.

Des forces l’ordre ont dispersé ce jeudi, des étudiants qui tentaient de se rassembler à l’initiative du Mouvement pour l’épanouissement des étudiants du Togo (MEET).

A travers cette assemblée générale, ces étudiants entendaient faire le point sur le système LMD et d’autres sujets relatifs à leurs conditions d’études sur le campus.

« Le mercredi 25 mai, un groupe d’étudiants a tenté de tenir sur le campus de l’université de Lomé, une assemblée générale non autorisée. Devant le refus des autres étudiants de participer à ce mouvement illicite, les meneurs et le groupe de leurs partisans ont envahi les amphithéâtres violentant les enseignants et les étudiants en train de suivre leurs cours et détruisant au passage les biens et équipements collectifs, créant ainsi, un état de troubles peu propices à la poursuite normale des activités pédagogiques », selon un communiqué du gouvernement rendu public jeudi soir.

« Devant cette situation les autorités de l’université de Lomé ont requis les forces de sécurité pour rétablir l’ordre et assurer la sécurité des biens et des personnes, afin de permettre aux étudiants et au personnel de vaquer librement à leurs occupations », poursuit le texte.

« Le jeudi 26 mai 2011, après la reprise apaisée des cours en début de matinée, les mêmes violences ont repris contraignant les forces de l’ordre à intervenir pour ramener le calme. Face à cette, le gouvernement a décidé la fermeture de l’université de Lomé à compter de vendredi 27 mai jusqu’à nouvel ordre, afin de trouver une solution appropriée », précise le communiqué.

Beaucoup d’étudiants contestent depuis quelques mois, le nouveau système LMD en vigueur sur les Campus de Lomé et de Kara (nord).

Ils réclament des mesures d’accompagnement, estimant le système extrêmement complexe.

Ces étudiants exigent également l’abandon des pré-requis de ce système, le versement d’une cinquième tranche d’aide et l’institutionnalisation d’une cession de rattrapage à l’image du système classique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s