Lutte/pauvreté : Faure Gnassingbé a officiellement lancé la phase pilote du programme des plateformes multifonctionnelles

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a officiellement lancé ce mardi à Gapé-Dzatikpo (environ 80 Km de Lomé), la phase pilote du programme des plateformes multifonctionnelles (PTFM) au bénéfice de 25 communautés réparties dans les cinq régions du Togo, a constaté un journaliste de l’Agence Savoir News.

Le coût des 25 plateformes est estimé à 476 millions de F.CFA.

Des membres du gouvernement dont la ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah Dogbé, en charge dudit programme, assisteront à la cérémonie.

Les ministres Pascal Bodjona de l’administration territoriale et Komlan Mally de la santé étaient également présents.

Le chef d’Etat major général des Forces Armées Togolaises (FAT), le général Atcha Titikpina et plusieurs officiers supérieurs des FAT, étaient également présents.

Pour lutter efficacement contre la pauvreté au Togo, le gouvernement a entrepris d’installer, outre l’appui matériel et financier aux groupements, des plateformes multifonctionnelles dans tous les villages.

Faure Gnassingbé et sa délégation étaient accueillis par une population très enthousiaste, habillée pour la plupart en Tee-shirts blanc sur lesquels on peut lire : « La PTFM, l’énergie au cœur du développement à la base ».

Des groupes folkloriques venus des cantons de Gapé ont entretenu l’ambiance lors de la cérémonie.

Le Chef de l’Etat qui s’est adressé à la population, a exprimé sa joie et celle de son gouvernement pour l’adhésion pleine et entière constatée tout au long des travaux au sein de la population.

« Aujourd’hui, je suis venu, je vous ai vu, je vous ai entendu et je suis convaincu. Pour le gouvernement, c’est la plus belle récompense que vous puissiez nous donner », a déclaré Faure Gnassingbé.

« J’ai compris votre message : vous êtes contentes, vous êtes satisfaites, mais vous voulez plus et vous voulez mieux : vous avez parlé de pistes rurales, de dispensaires, d’écoles,. Nous sommes au courant, nous y travaillons et nous reviendrons vers vous », a promis le chef de l’Etat suite à l’intervention de certaines femmes.

« Hier, c’était le Projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements (PSAEG). On a apporté du matériel pour vous renforcer. Aujourd’hui, ce sont les PTFM ; demain ce sera autre chose », a souligné Faure Gnassingbé.

Il a par ailleurs salué le travail abattu par Mme Victoire Tomégah Dogbé et ses collaborateurs.

Pour Mme Tomégah-Dogbé, les charges qui pèsent sur les femmes méritent qu’on s’en préoccupe sérieusement.

« Les victimes de la pauvreté dans nos villages, c’est d’abord les femmes, nos mères, nos sœurs. Les charges qu’elles supportent au quotidien sont assez lourdes et méritent qu’on s’en préoccupe sérieusement », a-t-elle précisé.

Par ailleurs Faure Gnassingbé a également procédé à l’inauguration d’une Unité de Soins Périphérique (USP), située à côté de la plateforme de Dzatikpo.

D’un coût de 35 millions de F.CFA, cette USP est alimentée en énergie.

L’objectif du gouvernement togolais est de réussir à implanter 1.000 plateformes à l’horizon 2016.

Rappelons que’une plateforme multifonctionnelle est un équipement constitué d’un moteur diesel entraînant divers outils tels que moulins, décortiqueuses, alternateurs, chargeurs de batterie, pompes, pistes de soudure, machines de menuiserie etc.

Elle permet aussi la distribution de l’eau et de l’électricité. Elle soulage à cet effet, les femmes de certaines corvées longues et pénibles (eau, pilage) et leur confère des revenus supplémentaires propres.

Elle leur confère donc ainsi un statut plus indépendant et une responsabilité sociale et économique plus accrue. Sa multifonctionnalité permet de stimuler la création, le développement et/ou la modernisation d’autres activités artisanales dans les villages et par ricochet la création d’emplois pour les jeunes ; ce qui constitue un frein à l’exode rural.

La plateforme est fabriquée, installée et entretenue par des artisans privés.

Le projet d’implantation des plateformes multifonctionnelles apporte des solutions durables aux problèmes de pauvreté, surtout des femmes en milieu rural et prend en compte la pauvreté humaine, monétaire et énergétique. Il trouve sa justification à quatre niveaux :

1- La nécessité de promouvoir les activités génératrices de revenus (AGR) et les micro-entreprises dans les milieux retenus ;

2- La nécessité d’alléger la surcharge de travail aux femmes pour les libérer et leur permettre de jouer leur rôle de citoyennes dans la cité ;

3- Le souci de renforcer les capacités des femmes sur le plan de la production des biens et des services pour l’accroissement de leurs revenus ;

4- La nécessité de doter les localités d’énergie pour la création d’emplois ruraux. L’objectif global de mission de consultation était de jeter les bases du programme de développement des plateformes multifonctionnelles à travers le cadrage de la problématique de cette nouvelle approche, l’identification des potentialités sociales, économiques et techniques à l’implantation d’une plateforme multifonctionnelle dans 10 localités pilotes ciblées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s