Relations partis politiques et média:une entente plus approfondie

Journalistes et responsables de partis politiques sont en conclave à Lomé, rencontre de deux jours organisée par la Commission technique de gestion et de suivi de l’aide à la presse, a constaté l’Agence Savoir News.

Cette rencontre qui a pour thème « Relations entre presse et formations politiques » vise à assainir les rapports entre la presse et les formations politiques en vue de favoriser un meilleur traitement professionnel des informations venant des partis politiques par les journalistes.

Plusieurs partis politiques dont l’Union des Forces de Changement (UFC, le principal parti d’opposition) de Gilchrist Olympio, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR, deuxième force politique de l’opposition) de Me Dodji Apévon et le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, le parti au pouvoir) sont représentés à ce conclave aux côtés d’une vingtaine de journalistes.
Selon le directeur général de la Télévision nationale (TVT), Kouessan Yovodévi, il doit normalement avoir une relation saine entre les journalistes et les partis politiques, surtout que ces deux entités animent les débats politiques dans un pays.

« Certains partis politiques pensent que les journalistes sont là pour défendre leur cause ou leurs paroles. Les journalistes doivent analyser tout en respectant l’éthique et la déontologie de son métier, en vue de maintenir une relation cordiale avec les partis politiques », a-t-il souligné.

Il a par ailleurs expliqué que les journalistes peuvent souhaiter traiter l’information d’un parti politique. Des partis politiques peuvent avoir des organes de presse, afin de donner une visibilité à leurs activités.
Knaworé Sambiani, responsable politique du Rassemblement du peuple togolais (RPT) a pour sa part estimé qu’au sortir de cette rencontre, les relations entre la presse et les partis politiques vont s’améliorent, car souvent, elles sont tendues.

« Lors de certains meeting, les caméras ou instruments des journalistes sont endommagés, tout simplement parce qu’ils critiquent un parti. Les journalistes balancent des fois des informations sur des responsables politiques sans vérifier et c’est déplorable. Je souhaite qu’au sortir de cette rencontre, les journalistes fassent convenablement leur devoir qui est de traiter l’information juste et vrai « , a-t-il insisté.

Pour Crédo Tétteh, secrétaire général de l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), on ne doit pas tout mettre sur le dos des journalistes, mais plutôt passer par les voies et moyens pour qu’il y ait une bonne relation entre les responsables de partis politiques et les journalistes.

« La profession de journalisme ne doit pas amener quelqu’un à écrire du n’importe quoi. Il faut plus de professionnalisme dans le traitement de l’information. A la fin de cette rencontre, les responsables politiques et les journalistes après les échanges, parviendront à coup sûr à établir une relation de convivialité », a-t-il déclaré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s