lE togo abrite le forum du dialogue social de la CEDEAO

Un Atelier régional de la CEDEAO s’est ouvert hier dans la capitale togolaise portant sur la mise en place du forum du dialogue social dans l’espace. L’objectif de cette rencontre est de poser les jalons d’une cohésion sociale entre les populations, l’Etat et l’espace pour parvenir à l’horizon 2020 à une CEDEAO des peuples. Un bureau du forum du dialogue social sera élu à l’issu des travaux. Il sera chargé de veiller à l’exécution du plan d’action et de sa mise en œuvre. L’écart entre l’acte et la parole Les bureaucrates font un effort non négligeable afin que cet objectif soit atteint à travers des séminaires, des ateliers, des descentes sur le terrain, des plaidoyers. Mais sur le terrain la réalité est vraiment autre chose. Ironie du sort ou le sort de l’ironie, ce matin notre rédaction est allée faire un tour à la frontière Togo-Ghana en compagnie de deux amis ivoiriens. Que ne fut notre surprise de constater que les agents de douane et de police balaient du revers de la main les exigences de l’intégration que les médias relaient à bout de champ. Au niveau du Togo, nos deux collaborateurs ont payé chacun deux mille francs avant de passer malgré qu’ils aient présentés leur carte nationale d’identité. Le comble, c’est au niveau du Ghana. Malgré la présentation de nos cartes d’identité et professionnelle, les agents frontaliers ont exigé que nous payons 1500F CFA avant de passer. Calmement, nous avons discuté sur la mise en œuvre des principes de la CEDEAO en l’occurrence la libre circulation des personnes et des biens. L’agent m’a répondu que « la CEDEAO, ça c’est pour les togolais et que ce n’est pas le problème du Ghana ». Notre désolation était grande de ne pouvoir traverser la frontière pour raccompagner nos collaborateurs qui ont finalement payé 3000FCFA avant de passer la frontière du Ghana. Au vu de cette situation, il faut que la volonté politique s’ajoute aux efforts des acteurs non étatiques impliqués dans le mécanisme d’intégration sous régionale. Si rien n’est fait dans ce sens, et le plus tôt serait le mieux, les millions de francs injectés dans les formations, les ateliers ne serviront à rien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s