Peut-on être journaliste et patriote ?

Kevin Marsh, rédacteur en chef de l’Académie de journalisme de la BBC 
Nous répondons ici à une question de Sossa Ferry, à Porto Novo, au Bénin: « Comment peut-on faire preuve d’impartialité si l’on veut être un journaliste patriote? » Réponse de Kevin Marsh, Rédacteur en chef de l’Académie de journalisme de la BBC.
En fait, j’ai eu l’occasion d’aborder cette question lorsque j’ai prononcé un discours devant des responsables et des journalistes chinois. Je leur avais dit ceci :

« Patriote? Que voulez-vous dire exactement? Envers un régime? Vis-à-vis de la réputation d’un pays? Si, par « pays », vous entendez « compatriotes », alors, vous ferez preuve de patriotisme, justement, en faisant votre possible pour que vos compatriotes comprennent comment ils sont gouvernés, quelles sont les priorités du gouvernement et si ce gouvernement est ouvert et honnête en ce qui concerne ses objectifs et ses actions.

Etre patriote, c’est donner à vos compatriotes les moyens intellectuels (informations et arguments solides) pour qu’ils puissent critiquer leur gouvernement de façon juste et honnête, avec un esprit ouvert, et pour qu’ils comprennent pourquoi il a pris des mesures impopulaires, si c’est le cas.

En démocratie, c’est votre devoir, en tant que journaliste patriote, de faire en sorte que les électeurs de votre pays disposent de tout ce dont ils ont besoin pour choisir le meilleur gouvernement.

Vous devez aussi expliquer tous les arguments et les mettre à l’épreuve pendant et après l’élection, pour que les électeurs qui se retrouvent du côté du perdant comprennent pourquoi ils ont perdu, pourquoi le parti pour lequel ils ont voté est toujours dans l’opposition et pourquoi le parti pour lequel ils n’ont pas voté est toujours au pouvoir.

Les journalistes n’ont pas, plus que quiconque, le droit de nuire à la sécurité nationale. D’un autre côté, les journalistes ont le devoir d’aider leurs compatriotes à comprendre en quoi consiste cette sécurité nationale, pourquoi elle est nécessaire et quelles sont les alternatives.

En démocratie, le pouvoir nous appartient, à nous, citoyens; nous ne faisons que le prêter à ceux que nous choisissons pour l’exercer en notre nom. Un journaliste patriote a un devoir envers ses compatriotes, celui de faire son possible pour leur dire comment leur pouvoir est employé en leur nom.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s